dimanche 3 février 2013

Tête du lundi, bonjour!

J'ai coupé, ça y est! Et comme d'habitude je ne suis pas tout à fait satisfaite. Quand vais-je trouver LE coiffeur qui fera mon bonheur et me comblera de joie, je l'ignore. 

Je me suis rendue dans un salon Saint Algue. Au départ j'aurais aimé la coupe de Lisa faite par le génialissime Fred que même un jour je me ferai couper les cheveux par lui et qu'enfin je serai capillairement comblée.

Mais bon, selon ma gentille coiffeuse qui en fait ne l'était pas tant que ça, j'aurais le cheveu "filasse" - pardonnez l'adjectif, vous voulez dire "fin", non?" - donc je ne dois pas compter sur ce genre de coupe. Elle m'a tout de même fait le dégradé que je voulais et qui ne rend bien sûr pas aussi bien que la coupe de Fred - mais comment égaler un dieu du cheveu, hein? - et, étrangement, j'ai réussi à les placer comme il fallait une fois à la maison et son vilain brushing disparu. Je n'étais pas trop chaude pour le brushing, mais elle a insisté la vilaine. Et je ne pouvais pas dire non. Elle avait ses ciseaux dans une main et mes cheveux dans l'autre...Voilà, voilà...

Je lui avais aussi demandé une frange légère, voire une mèche un peu sympa qui aurait donné du mouvement à tout ça. L'odieuse s'est campée devant moi, m'a regardée la tête penchée sur le côté et le menton reposant sur son sèche cheveux en disant "Mmmmmh...Je serais vous, j'éviterais, ça va faire moche, vous avez le front court..." Je l'aurais bien étranglée là tout de suite, mais j'avais un dîner le soir même et je préférais le passer avec mes amis plutôt qu'en tête à tête avec un policier qui m'aurais braqué une lampe sur le visage puis enfermé dans une cellule avec deux ou trois prostituées dealeuses qui auraient voulu me faire la peau (trop de télé).

Toujours est-il que mon "front court" ne m'a jamais empêché d'avoir une frange (dont une faite par le coiffeur) et qu'on m'a toujours dit que ça m'allait super bien. Je pense plutôt que la petite poulette qui me coiffait avait surtout hâte de terminer sa journée et de partir en week end.

Enfin! Je ne suis pas totalement insatisfaite, j'ai fait une coloration à la maison et mon Petit Mari qui est l'homme qui coupe le plus droit au monde a déjà commencé à s'occuper de ma frange qu'il doit retravailler  un peu aujourd'hui.

Et voilà une photo de "juste après", le brushing est même encore en place et je n'ai pas de coloration. Et mine de rien je me suis dit que, coincés dans l'écharpe comme ça, mes cheveux laissaient apparaître un carré fort sympathique que j'envisagerai peut être un jour.



J'ai l'air aimable, n'est ce pas? ^^'

Et vous, vous avez déjà été traumatisée par votre coiffeur où il n'y a qu'à moi que ça arrive?

2 commentaires:

  1. faut pas me parler de coiffeur... j'ai été "ratée" plusieurs fois et j'ai encore la bêtise de me les faire couper de temps en temps :'(
    Mais je n'y suis pas retournée depuis la grossesse et la longueur commence à être pas mal... ça prend forme!
    ça te va très très bien ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La même, même avec les soins la case coupe est obligatoire si on veut les laisser pousser. Merci en tout cas pour le compliment. Dès que j'aurai atteint mon objectif "cheveux très longs", je pense que je sauterai direct à l'étape "cheveux très courts", comme ici.

      Supprimer